• Châtiments partagés : Chapitre 3 "Cohabitation"

    Voilà une semaine que nous sommes chez Thierry, un grand ami à mon père. Cette semaine, je l'ai trouvé horrible. J'ai dû la passer seul, sans Élisa. C'était ennuyant. Non pas,que je ne me suis ennuyé ! Non, mon père m'as donné toutes sortes de tâches à faire... Mais, je n'avais pas à la réveiller le matin, ni a la taquiner sur sa manière d'être. Non, je n'ai rien pu faire de tel. Je m'en veux énormément de ne pas avoir été là pour l'aider.

    Toc Toc Toc

    Je me lève de mon lit de fortune et vais ouvrir la porte de ma chambre. Je tombe sur mon père. Génial que me veux t-il celui-ci ?

    - Lucas, je vais partir quelques temps pour régler des affaires importantes, je vais donc te laisser sous la garde de Thierry. Je pars se soir alors prépare mes valises !

    - Oui, père. Il sort de la pièce. Bon voyage et ne revenez surtout pas, lui dis-je en murmurant tout bas au cas ou qu'il m'entends.

    Je sors à mon tour pour aller faire ses valises. Je ne cachais pas ma joie et tant mieux. Je prends deux valises, les ouvres et fours plusieurs de ses habits dans chaque une d'entre elles. Après avoir fait cela, je fais sa trousse de toilette rajoute des livres dans son sac et ferme enfin sa valise. Je les descends de la chambre. J'ai failli tomber plusieurs fois dans les escaliers. J'arrive enfin dans le salon. Mon père est assis à table avec son Ami et discutent. Ils s'arrêtent et me regarde. Je regarde Thierry et son sourire qu'il a en me regardant me donne envie de vomir.

    - J'ai fini vos valises, père.

    - Bien, vas les mettre dans la voiture et puis vient là, nous devons parler. Me cracha t-il à moitié.

    - Très bien.

    Et je sors très vite ne pouvant plus supporter se sourire sur moi de Thierry.

    Arrivé à la voiture je me rends compte que je n'ai pas pris les clés et laisse les valises devant le coffre de la voiture et cours chercher les clés. J'entre et je vois Thierry avec la clé de voiture dans les mains.

    - Tu n'aurais pas oublié la clé par hasard ?

    Je baisse la tête gêné et à la fois dégouté par son sourire.

    - Si, pourriez vous me passez la clé ? Dis-je dans un sons presque inaudible mais qu'il réussi à comprendre au vu de sa réponse.

    - Je veux bien, si tu me donnes quelques choses en échange.

    - Bien sûr. Que voulez-vous en échange ?

    Il sourit de toute ses dents avec cet air vicieux. Je déglutis difficilement. Pitié faite que cela soit quelques choses de simple et pas dégoutant...

    - Embrasse moi.

    Je manque de m’étouffer. Il n'est pas sérieux là ?!

    - Ne t'inquiètes pas, ton père n'est pas là.

    Ce n'est pas pour sa que je m'inquiète crétin !

    - Mais je ne peux pas vous embrassez voyons ! Nous semble tout les deux des hommes !

    - Alors tant pis pour ta clé, mais quand ton père reviendra, je ne suis pas sur qu'il sera très content de toi. Dit t-il avec se sourire qu'il sais si bien faire. Je crois que pour une fois, il a raison. Je me résigne et m'avance près de lui. Je le regarde, content et fier de lui. Je m'approche des ses lèvres et pose les miennes sur celles-ci. Je me recule mais il passe sa main derrière ma nuque et je sens sa langue essayer de se faufiler pour rejoindre sa compère. Je ferme mes lèvres pour ne pas le laisser faire mais il me pince la fesse droite et je pousse un cri lui laissant carte blanche pour entrer sa langue dans ma bouche. J'essaie de le pousser, de lui donner des coups mais rien n'y fait. Il enroule sa langue contre la mienne, mordillant ma lèvre inférieur. Je suis livré à lui. Pour une fois j'espère tant que mon père arrive... Mais il ne vient pas. Thierry se recule enfin et me regarde pendant que j'essuie mes lèvres du revers de ma manche.

    - La première fois que je t'ai vu j'ai eu le coup de foudre et je me suis demandé si tu était gay. Mais au vu de tes réactions que tu as eu lorsque je te testais, j'en conclus que oui, tu es Gay.

    - Non mais vous êtes taré ! Je ne suis pas Gay et puis les seuls réactions que j'ai eu, c'était du dégout !

    - De toute façon, ton père m'as laisser ta garde le temps qu'il revienne et puis il a bien stipuler que je pouvais faire ce que je voulais de toi ... Sauf de te tuer bien sûr !

    - Non ! Vous mentez ! Il n'aurais jamais accepter cela !

    - C'est ton père tu sais ... Bon, je ne vais pas te retenir plus longtemps sinon ton père changerai peut être d'avis si tu n’obéis pas...

    Il me donne la clé tout en me tapotant la tête comme si j'étais un animal bien dressé... Mais je fais ce qu'il me dis quand même, craignant que mon père ne s'énerve encore contre moi.

    Après avoir rangé les valises dans la voiture, je suis revenu comme convenu. Mon père était de retour et assis. Thierry aussi était là malheureusement. Je m'assois alors en face deux.

    - Bien Lucas, comme tu le sais, tu vas rester habiter avec Thierry et en contre, je veux que tu lui obéisse pour tout ce qu'il te demandera. Si j’apprends que tu ne lui à pas obéis, tu pourra dire adieu à la vie tranquille que tu avais jusqu'a maintenant ! Est-ce clair ?

    - O-oui père.

    - Bien, alors je vais partir.

    Il se lève nous le suivons, moi encore sous le choc de devoir obéir à une des personnes que je déteste... Mon père monte dans la voiture et démarre. Nous regardons ensemble la voiture s'éloigner puis disparaitre. Thierry pose alors sa main sur mon épaule et me regarde avec un grand sourire.

    - Bon, et si nous allions nous amuser un peu ?

     

    « Châtiments Partagés Rainbow - Nisha Rokubou no Shichinin »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :