• Le blond se mordait les bouts de ses ongles et ses pas résonnaient dans toute la pièce, indiquant le stresse présent dans ses veines. Il ne savait pas comment faire, vraiment, il était perdu. Ses mains se posèrent sur quelques mèches de ses cheveux qu'il tira violemment, laissant sa folie prendre place. 

    L'autre homme le regardait avec un peu de pitié dans son regard, ses doigts triturant lentement l'arme qu'il tenait dans ses mains. Le blond n'en pouvait plus de son calme. Pourquoi ne paniquait t-il pas lui aussi ? Mais bien sûr. Il s'en fichait de finir en prison. Il n'avait pas d'avenir alors que lui si. Il avait et il aurait un bel avenir.

     

    - Putain, tout ça c'est de ta faute ! Si tu n'étais pas rentré dans ma vie, je serais sûrement à Paris maintenant pour mon voyage de noce. J'aurais pu rentrer haut la main dans le cabinet de mon plus grand héros. Mais non, là maintenant, je suis coincé avec toi dans cette pièce, la police à nos trousses, cria t-il, laissant sa colère sortir.

     

    L'autre homme ne dit rien et fermait ses yeux. Il était calme comparé au blond qui commençait à délirer. Il posa son arme sur le côté et se leva, de la chaise sur laquelle il était assis, tranquillement . Cet homme respirait le calme et ses yeux glacials montraient à quel point il pouvait être froid. 

    Mais en cet instant, il prit tendrement le blond dans ses bras et déposait de petit baiser dans son cou.

     

    - Calme toi... Tout va bien ce passer, je te le promets. Personne ne te feras de mal et tu n'iras en aucun cas en prison. Je ne les laisserais pas faire. Tu dois vivre... Je suis désolé d'être rentré dans ta vie comme ça. Mais sache une seule chose, mon ange. Je t'aime c'est tout ce que tu dois savoir.

     

    L'homme se recula et le blond le regardait avec tristesse. Lui aussi l'aimait, il l'aimait tellement mais il avait peur. Il ne voulait pas finir sa vie en prison avec de violeurs ou des mafieux. Il était faible comparé à lui et il ne tiendrait pas une semaine... 

    Il sursauta quand les sirènes de police retentirent dans ses oreilles. Son ventre se noua et l'homme le prit par les épaules.

     

    - Ne t'inquiètes pas, tu vas vivre tranquillement ta vie. Fais moi juste confiance, pour ces quelques minutes et après tout ceci sera terminé. Je te le promets, lui murmura t-il près de son oreille, profitant pour lui lécher la chaire de son lobe.

     

    Il plaça son arme près de la tempe du blond. La porte s'ouvrit dans un grand fracas et plusieurs hommes armés entrèrent. Tous pointaient leurs armes sur les deux hommes. Le blond ferma violemment ses yeux, ses membres tremblaient tant la peur était présente en lui. Il lui faisait confiance. Il se le devait, après tout, ils avaient passés de magnifiques années ensemble et pour le remercier, c'était la seule chose qu'il pu faire. Il espérait juste qu'il ne le tuerait pas.

     

    - Ne bougez plus où je tire et je vous promets que sa tête volera jusqu'à vous si vous ne m'écoutez pas.   

     

    Pour appuyer ses dires, il bougea légèrement son arme près de la tête du blond. Personne n'osait faire un geste et un coup de feu partit.

     

     

    Bonjour à tous ! 

    Voici le prologue de ma nouvelle histoire. J'espère que vous apprécierez et n'hésitez pas a voter et a laisser des avis.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique