• Unis pour la vie : chapitre 2

     

    Kaleb se leva de bonne heure, il était prêt pour son entretien. Il se sentait étrange, car il y avait à peine quarante huit heures, il ne voulait en aucun cas parler d'entretien et encore moins en passer un... Il se faisait peur lui même, parfois. Après avoir finit de se préparer, il enfila ses chaussures et rejoignit son frère qui l'attendait dans la voiture. Il était si exciter et à la fois stressé... Son entretien allait se passer avec le PDG de l'entreprise... Rien que lui... Il espérait réellement qu'il ne soit pas trop imposant sinon il n'arriverait sûrement pas à lui parler. Aiden du remarquer que son frère n'allait pas très bien et le rassura.

     

    "- Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer ! Cédric est très gentil !

    - Cédric? Qui c'est ?

     - Le patron... Celui pour qui, j'espère pour toi, tu vas travailler.

      - Il a un nom de jeune... Pour un vieux..."

     

    Aiden le regarda surpris et se mit à rire aux éclats. Kaleb ne compris pas pourquoi ce soudain changement et braqua.

     

    " - Quoi ? Qu'est ce que j'ai dit de drôle encore ?

    - Hum... Non rien, tu comprendras par toi même ! "

     

    Sur ces mots, Aiden partit dans un grand fou rire et se gara sur le parking souterrain du bâtiment.

     

    " - Bien ! Je vais t'accompagner jusqu'à la salle et après tu me rejoindras a mon bureau.

    - D'accord...

    - Je t'ai déjà dit de ne pas inquiété ! Il ne va pas te manger... Enfin, je n'espère pas...

    - Comment ça me manger ? Arrête de dire n'importe quoi...

    - Je rigole, voyons Kaleb ! C'est vrai qu'il est imposant... a ça manière mais jamais il ne te ferait quelque chose..."

     

    Lorsqu'ils arrivèrent devant la salle ou se passera l'entretien, c'est à dire, le bureau du Patron, Kaleb commença vraiment à angoisser. Il ne savait pas à quoi s'attendre, en plus, son langage ne collait pas du tout avec le luxe du bâtiment. D'ailleurs, son apparence non plus... Malgré le faite qu'il porte un superbe costard acheté par son frère, il restait toujours ses piercings et les trous causés par quelques uns, qu'il avait décidé d'enlever, et ses tatouages, heureusement cachés par ses habits. Alors qu'il allait frapper à la porte, celle ci s'ouvrit et laissa place à un jeune homme. Son visage était sublime, il avait des cheveux mis-court, mis-long qui lui tombait sur les épaules et de magnifique yeux vert émeraude. Le jeune homme les regarda puis s'avança d'un pas déterminé vers la sortie en criant un : « Au revoir, moche gosse gâté !" en n'oubliant pas de faire claquer la porte de sortie de l'étage ou ils se trouvèrent. Aiden, soupira et haussa légèrement ses épaules.

     

    "- Bien, il ne devrait pas tarder à te prendre en charge... Assis toi sur les fauteuils qui se trouvent juste en face de son bureau. N'oublie pas, souris, reste polis et ne l'envoie pas balader a chaque question qu'il te pose ! Moi, je vais descendre, je dois travailler, j'ai une grosse réunion dans quelques jours. Si j'ai fini avant toi, je t'attendrai ici, sinon descend à l'étage de "commercialisation". C'est ici que je me trouverai. Allez, bon courage frérot !

    - Merci, Aiden... Tu crois vraiment que je vais y arriver ? "

     

    Aiden sourit, son frère, au fond de lui, était toujours le même qu'auparavant, même si jamais il ne voudrait se l'avouer...

     

    " - Mais oui, tout va bien se passer ! Et puis si tu le rates, tu pourras toujours trouver autres choses. Les portes ne te seront pas fermés si tu en à la volonté et la motivation !"

     

    Après lui avoir embrassé le front, son frère partit et Kaleb alla s'assoir à l’ endroit indiqué plutôt par Aiden. Il regarda l'horloge qui indiqua 10h16... Son entretien était à 10h30, il avait encore un peu le temps. Il décida de sortir son téléphone portable et lorsqu'il aperçu tout ses appels et messages de Julian, il commença à regretter d'être partit. Il lui envoya un message, espérant qu'il ne soit pas trop en colère.

     

    "De : Kaleb.

    Pour : Juju.

    Je suis désolé, je suis partis précipitamment, je ne sais pas quand je reviendrais... Mes parents m'ont envoyés chez mon père, ils ne veulent pas que je te fréquente..."

     

    Quelques minutes plus tard, il reçu sa réponse.

     

    " De : Juju

    Pour Kaleb

    T'as intérêt à ramener vite fait ton cul ici ! Je m'en fous de tes parents, tu m'appartiens et t'as payé pour je te signale !"

     

    Kaleb grimaça, il ne voulait pas partir mais il voulait aussi rentrer. Il ne savait pas quoi faire... Alors qu'il allait répondre, un bruit de pas se fit entendre. Ils s'arrêtèrent juste devant Kaleb, qui leva la tête. Il n'en croyait pas ses yeux. Devant lui, se trouvait un magnifique homme. Ses cheveux était court et brun, ses yeux eux, étaient d'un bleu clair, il arrivait presque a y voir son reflet... Alors qu'il était dans ses pensés, l'homme devant lui, lui fit part de sa présence en se raclant la gorge.

     

    "- Hum, êtes-vous Kaleb ? Mon futur secrétaire personnel ? Enchanté, je suis Cédric, le patron de cette entreprise.

     

    Kaleb frissonna lorsque l'homme prononça ses mots. Il hocha la tête et se leva. Même en se levant il n'arrivait toujours pas a dépasser son futur patron. Il devait bien faire une tête et demi de plus que lui, et pourtant, il n'était pas si petit que cela... Enfin, il espérait.

     

    " - Oui, je suis enchanté de faire votre connaissance.

    - Bien, tant mieux. Allez, suivez moi donc. Je n'ai pas de temps à perde avec des bavardages inutiles !"

     

    Son ton était froid et sec, il ne laissa pas place à une petite discutions, non, il lui avait bien fait comprendre qu'il n'en avait pas l'envie. Cédric entra donc dans son bureau suivit de Kaleb dans un des silences les plus totales. Il s'assit derrière son bureau.

     

    "- Bien, j'espère que tu sais préparer correctement du café.

    - Euh, oui, je crois...

    - Bien... Alors qu’attends-tu pour m'en préparer un ! J'ai horreur de ne pas avoir de café le matin."

     

    Kaleb regarda son patron comme si il attendait qu'il lui réexplique... Mais lorsqu'il croisa son regard, il se dépêcha d'aller en chercher. Alors qu'il n'en trouva pas, il du se résigner à en faire... 

    Il revient au bout de plusieurs dizaines de minutes. Cédric était adossé contre son bureau et tapait légèrement du pied.

     

    "- Il te faut tout ce temps pour préparer un café ? Rien qu'un tout petit café ?

    - Veuillez m'excusez mais aucun n'en a été préparer... J'ai donc du le faire, et cela prend quelques minutes !"

     

    Cédric le fixa sans rien ne dire avec un air séducteur et se mit à sourire. Kaleb, déposa sa tasse de café sur son bureau de manière plutôt provocante se qui fit agrandir son sourire. Il prit la tasse entre ses doigts et la porta vers ses lèvres. Il en bu une gorgée, puis une autre avant de la reposer.

     

    " - Bien, ton frère m'as quelques peu expliqué ta situation... Et je trouve tout cela très intéressant, alors je vais te faire une faveur et je vais te laisser travailler ici comme mon secrétaire personnel. Tu devras obéir à tous mes ordres mais en aucun cas à ceux des autres ! Est-ce bien claire ? Tout le matin je voudrais avoir mon café avec quelques viennoiseries. Et puis, la prochaine fois n'oublie pas d'ajouter deux sucres dans mon café ! J'ai horreur des choses qui sont amère."

     

    Kaleb le regarda avec un air étonné. Il ne savait pas s’il devait s'en réjouir ou partir en courant. Son patron semblait être sur le point de le dévorer dans tout les sens du terme et pour couronner le tout, s'était un fils de riche... Enfin, Kaleb s'en serait douter mais à ce point... Lui aussi aimerai bien que tous les matins on lui apporte un café et quelques viennoiseries... Mais bon, il ne devait pas trop rêver, puisque devant lui se trouvait le PDG d'une des plus grande entreprise de renommé... Devant le manque de réaction de son nouveau secrétaire, Cédric claqua sa langue contre son palais pour montrer son agacement envers Kaleb, qui sursauta légèrement.

     

    " - Oh, oui... Je suis désolé, j'étais perdu dans mes pensées...

    - J'ai bien vu ça. Je te fais tellement d'effets que tu t'en trouves troubler ?

    - Q-quoi ? Non mais pas du tout ! Ne vous méprenez pas... C'est juste que je ne croyais pas être embauchés et encore moins comme sa d'un coup !"

     

    Cédric fronça ses sourcils et posa son menton dans sa main gauche et le fixa intensément.

     

    " - Quel dommage... Moi qui pensais que tu commençais ai succombé à mon charme... Je crois que je vais devoir employer d'autre moyens pour parvenir à y arriver !"

     

    Kaleb baissa la tête et fixa le sol, gêné. Jamais, on ne l'avait dragué si ouvertement, surtout qu'il ne supportait déjà pas l'arrogance de son patron. Il n'en pouvait plus, tant pis si il perdait son travail a cause de cela...

     

    "- P-pour qui vous prenez vous ! Merde ! Ce n'est pas parce que vous êtes riche et à la tête d'une grosse entreprise que vous devez croire que tout vous est permis ! Et puis ne comptez pas sur moi pour succomber à votre charme, comme vous le dites si bien ! Si je suis ici c'est pour avoir un travail fixe. Alors allez voir ailleurs, vous pouvez me virer, je n'en ai rien à foutre, faites ce que vous voulez !"

     

    Kaleb finit sa phrase et mit ses mains sur ses lèvres, venant de se rendre compte de la grosse boulette qu'il venait de faire. Il observa la réaction de son futur-ex-patron...

     

    "- J-je suis désolé... Je ne voulais pas dire cela..."

     

    Cédric se mit à rire et se leva d'un coup, faisant sursauter Kaleb. Il s'approcha à pas de loup et se tenait juste devant lui et posa sa main sur la joue du gamin qu'il avait devant lui.

     

    "- J'aime sa... Quand on me résiste, cela me donne envie de te briser complètement et de te faire tant de misères... Bien, tu peux partir, mais demain je veux te voir à 7 heures pile dans mon bureau. Est-ce bien clair ?

    - Que...

    - Bien, à demain alors... Kaleb."

     

    Kaleb frissonna lorsque Cédric prononça son nom avec tant de désir. Il sentit son bas-ventre réagir et se maudit pour ça... Il ne le sentait vraiment pas ce travail... Mais pour faire plaisir à son frère, il allait prendre sur lui même...

     

    " - A demain..."

     

    Sur ces mots, il sortit en vitesse sentant le regard de son patron sur lui, le suivre jusqu'à qu'il ne puisse plus le voir. Kaleb se permit de souffler un peu. Il avait vraiment trouvé cela horrible... Mais en même temps, il avait aimé cela. Son patron, Cédric, était vraiment séduisant, et avait l'air d'être un dominant de première, il l'avait senti rien qu'au premier regard, il imposait le respect et la soumission, son aura, elle même, le prouvait. Il était vraiment mal barré...

     

    « Japan Touch 2015Icons #1 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :