• Deux heures du matin. C'est l'heure à laquelle rentre Kaleb de la boîte la plus branché de la ville. Comme, presque tous les soirs, il y va avec quelques uns de ses potes, principalement pour coucher avec un mec. Oui, Kaleb est gay, et ne se cache pas. Au contraire, il s'affiche tranquillement avec plusieurs amants a la fois... Il est âgé de vingt-six ans et n'as que le baccalauréat comme diplôme. Aucun travaille en poche, en ce moment, et ne compte pas en avoir car pour lui, pas besoin de travailler, ses parents sont riches et lui payent tout ce qu'il demande...

    Sept heure trente, sa mère entre en trombe dans sa chambre.

    " - Mon chéri ! Il est temps de te lever ! Ton père et moi t'attendons dans le salon, nous allons avoir une discussion sérieuse sur ton avenir ! Tu as dix minutes !"

    Sur ces mots, sa mère partit en claquant la porte. Kaleb soupira et se leva a contre cœur.

    " - Putain de parents ! Laissez moi tranquille merde !"

    Il donna un coup de pied contre son mur et cria sous la douleur.

    " - Putain de mur ! Toi aussi t'es contre moi, ou quoi ?!"

    Il se changea vite et descendit dans le salon. Ses parents comme convenu étaient tranquillement assis sur un canapé très confortable, tasse de thé et de café dans leurs mains.

    " - Entre donc mon fils, ta mère et moi avons pris une grande décision concernant ton avenir. Nous avons décidé en accord avec ton frère, que tu le rejoindras dans deux jours en France. Il t'hébergera gratuitement le temps que tu trouves un travail convenable."

    Son père insista sur le mot convenable. Kaleb se mit à grogner.

    " - Je n'ai pas envie et puis il me donne pas mal de fric quand même ! 50 balles par fellation, c'est le seul qui me donne autant !

    - Kaleb, hurla son père, se levant brutalement du canapé. Comment oses-tu parler comme sa ! Nous ne t'avons pas élevé de cette manière, je te rappelle ! Tu iras chez ton frère, point final !"

    Son père, se dirigea vers la sortie et au moment ou il allait le dépasser, Kaleb lui murmura ses petits mots qui le firent blêmir et partir bien vite.

    " - Pourtant, tu avais l'air d'aimer ça."

    Kaleb souriait, malgré le fait qu'il devrait partir, il avait réussi a battre son père...

    _______________________________

     

    Dans un bureau, situé au dernier étage d'un grand building, se trouvait un jeune homme vêtu d'un costard.

    " - J'ai hâte de te retrouver, Kaleb."

     

     

    Note de l'auteur : Prologue court, mais la suite sera plus longue !


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique